Turin fête la Juventus

Turin – dimanche, 13 mai 2012

La ville est en ébullition depuis 17.00. Cet après-midi, la Juventus de Turin a été sacrée championne d’Italie de football, après une saison remarquable sans essuyer la moindre défaite.
Dès la fin du match, les groupes de supporters se sont dirigés dans les rues et sur les places principales de la ville, en brandissant les drapeaux et en reprenant en choeur les chants de supporters.

A 19.00, la place Castello se remplit peu à peu. Les tifosi ne manquent pas d’originalité pour espérer voir le cortège des champions: certains se hissent sur les toits d’immeubles, d’autres grimpent sur les poteaux de signalisation routière.
Tout le monde s’agite, s’impatiente, mais le cortège ne démarre qu’à 20.00 et mettra au moins une heure encore avant d’arriver Piazza Castello.
En attendant, les drapeaux blancs et noirs flottent, les klaxons retentissent dans l’air frais turinois, et on chante, chante et chante encore les mêmes airs pendant cette longue attente. Les chants en l’honneur de Del Piero, le décompte des « 30 » scudetti, les chants anti-inter (eh non, décidément, on ne les aime pas), les chants pour se moquer des rossoneri qui terminent seconds, et bien sûr les chants de victoire…
Le ciel s’obscurcit peu à peu quand on aperçoit de loin le bus des joueurs qui avance au pas.Et la foule est de plus en plus dense, au point de ne plus savoir bouger d’un poil.

Et là, je les aperçois enfin… Buffon, Caceres et Pepe sont face à moi, à l’avant du car, la coupe sur les genoux de Caceres. Des milliers d’appareils photos s’élèvent vers le ciel tandis que défilent les étoiles de la Juve à côté de nous. Buffon, Vidal et Vucinic se déchaînent et excitent la foule. Lorsque Del Piero se trouve à quelque mètres à peine, on scande son nom tandis qu’il agite le drapeau. Conte, Pirlo, Marchisio, ils sont tous là, applaudis et adulés par la foule.
J’ai assisté à beaucoup de concerts, festivals, etc. mais jamais je n’avais vu autant de monde concentré en un endroit. Sur la place où nous étions, il y avait 50.000 personnes… Sur le trajet complet du car, 400.000! Des supporters de toute l’Italie ont fait le déplacement et d’autres, comme nous, sont venus du reste de l’Europe. Je n’oublierai jamais cette ambiance de folie qui a régné toute la journée et la soirée, durant laquelle toutes générations confondues, nous ne formions plus qu’un. Tous rassemblés pour une fête, un adieu, sous les mêmes couleurs, unis par une passion commune: Juve, une grande storia d’amore.

Je vous laisse avec quelques photos de cette journée que je n’oublierai jamais: le dernier match d’Alessandro Del Piero, le jour où je le vois pour la première fois.

S.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

photos ©juventina010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s