Taormine, joyau perché face à l’Etna

« Si quelqu’un n’avait qu’un seul jour à passer en Sicile, et ne saurait où aller, je lui répondrais sans hésiter: Taormina. Ce village est un tableau, mais un tableau dans lequel on trouve tout ce qui semble exister sur terre pour séduire les yeux, l’esprit, l’imagination. »

[Guy de Maupassant]

Le premier jour de notre périple sicilien nous emmène sur les hauteurs de Taormine, et à peine arrivée je suis déjà sous le charme.
Certes très touristique, telle une station balnéaire où les cars arrivent en masse, la ville n’en est pas moins séduisante.
Il s’agit d’une ville médiévale, perchée sur la montagne. Elle s’étend sur 3 km de côtes escarpées. Cette situation en fait un lieu incontournable autant pour ses panoramas impressionnants que pour l’archéologie.

Quelques mots d’histoire:
Des colons grecs établis à Naxos furent chassés en 403 avant JC par le tyran Denys de Syracuse. Ils choisirent le promontoire de Tauro pour s’établir et fondèrent la cité de Tauromenion. La ville devint la capitale de la Sicile sous l’époque byzantine, après la chute de l’Empire romain. Elle fut détruite puis reconstruite par les Arabes avant de passer sous les Normands en 1079. Sa prospérité date de cette époque.

Infos pratiques:
Pour se rendre à Taormine, vous pouvez prendre le train, le bus ou la voiture. Par l’autoroute, vous arrivez au nord à Porta Messina et au sud à Porta Catania. Vous devez y abandonner la voiture car l’accès à la vieille ville est entièrement piétonnier. Cela vous coutera quand même 5€ pour 2hrs. Une solution plus économique est d’aller jusqu’à Mazzaro, d’où vous pouvez prendre le téléphérique (6€ aller-retour). Il part toutes les 15min., est rapide et vous profitez d’une jolie vue sur la mer. En plus, avant ou après, vous pouvez vous baigner à la plage de Mazzaro.

Itinéraire:

Les plus beaux points d’intérêts de Taormine sont accessibles depuis la rue principale, Corso Umberto.
La promenade à pieds est facile et agréable, et relie porta Messina et porta Catania. Elle est bordée de restaurants, bars, pasticcerie et gelaterie, ce qui laisse l’embarras du choix pour petites ou grandes faims et pour tous les porte-monnaie. Les échoppes à touristes y côtoient les boutiques de luxe.
On se sent vraiment au coeur de la Méditerranée, grâce aux façades ocres, aux structures de pierre et balcons fleuris. Beaucoup de petites ruelles sympathiques aussi, avec de jolis escaliers en pierre mais redoutables sous le soleil de plomb. Et de temps en temps de petites places typiques avec terrasses.
Le Corso Umberto est coupé en son centre par la très belle Piazza IX Aprile. Il s’agit d’une place très animée, entourée de jolies constructions, avec vue sur la baie et l’Etna. On se sent en pleine Dolce Vita! Assis en terrasse (attention: note salée) ou sur un banc de la place, on se laisse facilement emporter par le cadre enchanteur et le doux son des mandolines des musiciens de rue. Ils jouent des musiques traditionelles toute la journée, de chants siciliens aux chansons connues telles que « O sole mio » ou « Parle plus bas » (la chanson du parrain). C’est clair, c’est le truc de touriste par excellence, mais c’est tellement agréable! On se sent comme dans un village, jour de fête, et moi j’adore 🙂
En continuant vers Porta Catania, on arrive à la place du Duomo, cathédrale modeste tout en pierre, devancée d’une jolie fontaine baroque. Dans les rues adjacentes se trouvent également quelques Palazzi intéressants.

L’autre passage obligé de Taormine, c’est le Teatro Greco, qui se situe du côté de Porta Messina. Les Grecs ont vraiment réussi à dénicher un emplacement exceptionnel!
Creusé dans la roche, il fait face à un paysage grandiose: la mer et l’Etna.
L’édifice a été érigé au 3e siècle avant J.-C. Faisant 109 mètres de diamètre, il pouvait accueillir 4000 spectateurs. Cette ampleur en fait le 2e théâtre grec de Sicile et témoigne de l’importance qu’eut Tauromenion par le passé.
Certains murs ont été détruits, dégageant un peu du panorama, mais l’édifice est globalement très bien conservé. Derrière, vous pouvez vous reposer ou vous abriter un peu du soleil sous les arbres. Et tout autour vous pouvez admirer ce panorama unique. Imaginez ce que ça devait être à l’époque!
Cependant le site n’est plus uniquement un lieu de mémoire, car malgré le temps, il a gardé une bonne acoustique, ce qui permet encore d’y voir des spectacles (théâtres, ballets, concerts…).
L’entrée est un peu chère (8€), mais ce serait une erreur de venir à Taormine et de ne pas voir ce joyau de la Grèce antique.

Ultra romantique, Taormine est faite pour les rêveurs qui aiment le charme des villages méditerranéens, la contemplation de paysages grandioses et de sites antiques. La combinaison de tout ceci a suffi pour que j’en tombe amoureuse. Ici, on contemple la mer du haut des falaises. Goethe voyait juste en disant de Taormine qu’il s’agissait de « la plus grande oeuvre de l’art et de la nature ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon plan:
Pour les gourmands souhaitant déguster une bonne glace, je vous conseille Gelatomania (Corso Umberto 7, près de la Porta di Messina).
Goûtez à la glace au melon, à tomber par terre!

S.

photos ©juventina010

 

Publicités

2 réflexions sur “Taormine, joyau perché face à l’Etna

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s