La Sicile

Mettre les pieds en Sicile, c’est une expérience unique.
On a l’impression d’être dans un pays à part entière car l’île a une identité propre, qui se démarque de la péninsule italienne. Sous ses influences byzantines, grecques et arabes, la Sicile est au carrefour des Civilisations. On y associe de fabuleux temples grecs, mais la plus grande île de la Méditerranée possède de nombreux autres trésors architecturaux (palais, cathédrales) et attire également par ses paysages.

Bien sûr, on ne peut s’empêcher d’y associer la mafia qui fait partie intégrante de son histoire contemporaine. Bien que le pouvoir de la mafia ne soit plus tel qu’il était dans les années 80, il ne faut pas croire que celle-ci n’existe plus. Comme dans d’autres régions d’Italie, le crime organisé persiste, s’adapte. Cependant, depuis l’arrestation de Toto Riina en 1993, la mafia sicilienne ne ressemble plus au portrait dressé par la littérature et le cinéma, et qui fait partie de notre image mentale.
Enfin vous savez, moi, je ne sais rien, je ne vois rien, je n’entends rien

Evidemment, le tourisme exploite les clichés sous toutes leurs formes. Ne vous étonnez pas d’entendre la bande originale du Parrain dans chaque boutique 😉

Outre une identité culturelle forte, la Sicile c’est un état d’esprit, parfois décalé ou contrasté. La vie semble tantôt au ralenti, tantôt speedée. La sieste l’après-midi, la passeggiata, les terrasses investies, les p’tits vieux sur les bancs publics, les routes bloquées par la traversée de chèvres et autres bestiaux. Par contre, malheur à celui qui s’arrête au feu rouge ! Dans certaines villes (Catane), les locaux s’agitent à coups de klaxon accompagnés d’une gestuelle qui en dit long, tout ça parce qu’on respecte le code de la route… Mais rassurez-vous, hors des villes, on roule plutôt bien.

Le maillage culturel se ressent dans les rues de l’île mais également dans sa gastronomie. Dominées par l’Etna, les terres fertiles offrent à la région des produits d’exceptions : huile d’olive, légumes, agrumes.  Mais les saveurs siciliennes diffèrent du reste de l’Italie. On sent un véritable héritage gastronomique, d’influences méditerranéennes, certes, mais aussi orientales. J’aurai l’occasion d’y revenir.

Source: Routard.com

Source: Routard.com

Pendant 2 semaines fin septembre, début octobre, mon compagnon et moi avons parcouru un petit tiers de l’île. Alternant repos-plage, randonnée et visites culturelles, voici notre itinéraire, avec les endroits qui valent le détour :

6 Jours à Giardini Naxos  – A voir aux alentours :
3 Jours à Agrigente – A voir en chemin :
  • Piazza Armerina
  • Villa RomanaAgrigente et à proximité :
  • La Vallée des Temples
  • Scala dei Turchi
6 Jours à Syracuse – A voir dans les environs :
  • Syracuse : la « nouvelle » ville
  • Ortygie (la « vielle » ville)
  • La plage de Fontane Bianche
  • Cava Grande
  • La plage de Calamosce
  • Noto

Cliquez sur les liens pour en savoir plus sur chaque destination.
Buon Viaggio!

S.

Publicités

Une réflexion sur “La Sicile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s