Le (presque) tour d’Oahu – la suite

Une fois qu’on quitte Lanikai Beach et les environs, la côte se fait plus rurale avec des ranchs et champs de taro.

Il y a énormément d’endroits intéressants sur la route mais nous voulons profiter à fond de la côte nord, réputée pour le surf.

La côte du surf

Nous montons jusqu’à Kawela Bay, appellée populairement Turtle Bay du fait de la fréquentation des tortues.
Nous passons un peu de temps à Sunset Beach, jolie plage qui doit son nom aux sublimes couchers de soleil qu’on peut y voir. C’est également l’une des plages les plus populaires de l’île en termes de surf. En hiver, les vagues peuvent atteindre 6 mètres de haut, c’est donc réservé aux pros! Cette plage est également l’une des plus meurtrières (saviez-vous que la noyade est la première cause de mortalité des touristes à Hawaii?).
En ce moment, vu que ce n’est pas la saison, les vagues ne sont pas si impressionnantes. Mais quand je vois la puissance avec laquelle l’eau projette les surfeurs dans leur chute, je ne m’y aventurerais pas 😉

20130706-155033.jpg

Nous arrivons ensuite à Waimea. Là encore, belle plage de surfer. Pendant la saison du surf, les vagues peuvent dépasser les 9 mètres de haut!

That’s where Eddie would go

Dans les îles d’Hawaii, un dicton populaire s’est répandu dans les années 70: That’s where Eddie would go.
La phrase fait référence à un hawaiien célèbre, Eddie Aikau.
Laissez-moi vous raconter son histoire. Eddie Aikau était un garde-côte ici à Waimea, et c’était également un surfer, vainqueur de plusieurs compétitions.
Il a sauvé de nombreuses vies, n’hésitant pas à affronter des rouleaux de 9 mètres pour accomplir sa tâche.
Eddie Aikau faisait preuve de bravour et parvenait à sortir les gens de vagues dans lesquelles personne d’autre n’aurait osé s’aventurer. Il allait où personne n’allait, d’où le dicton.
Mais un autre acte héroïque a fait entrer Eddie dans la légende.
En 1978, il rejoint une expédition visant à recréer le voyage des polynésiens de Tahiti à Hawaii en canoe. Un trajet de 4000 km à effectuer en 30 jours. Peu de temps après avoir quitté la côte, une fuite s’est développée dans le canoe et le fit dériver. Dans une tentative d’appel à l’aide, Eddie pagaya sur sa planche de surf pendant plusieurs kilomètres vers la côte. L’équipage a survécu, Eddie lui n’a jamais été revu. Les recherches aériennes pour le retrouver restent à ce jour les plus importantes de l’histoire d’Hawaii. En l’honneur de son courage, une compétition de surf annuelle fut créée, avec certaines conditions: les participations se font sur invitation seulement et la compétition n’a lieu que lorsque les vagues atteignent minimum 9 mètres de haut. Depuis sa création, on ne compte que 8 éditions; la dernière en date eut lieu en décembre 2009 où les vagues montaient jusqu’à 15 mètres de haut! Un événement rare et prestigieux, pour un homme d’exception.

La jungle et les eaux

Je referme cette parenthèse pour revenir à notre destination.
Juste avant la plage de Waimea, une petite route vers l’intérieur mène à la Waimea Valley.
Il s’agit d’un parc naturel, tropical, où coule un ruisseau à travers les plantes et arbres. La vallée recense près de 5000 espèces de plantes endémiques et exotiques. C’est également un sanctuaire pour les oiseaux, avec plusieurs espèces protégées. On y voit aussi des poules sauvages lol.
Au bout de la promenade dans ce parc botanique, les Waimea Falls, chutes d’eau d’une hauteur de 13,7 mètres, dans lesquelles on peut se baigner.

20130706-160440.jpg

Plus loin nous faisons halte à Laniakea Beach, populairement appellée Turtle Beach. Le nom parle de lui-même: les tortues vertes (honu en hawaiien) viennent s’y reposer toute l’année. Les tortues vertes sont protégées par le Federal Endangered Species Act. Il est donc interdit de les chasser ou même de les toucher car en plus de risquer la morsure cela peut leur causer des maladies!
Il n’est pas rare de voir les tortues nager le long des côtes de l’île, mais ici elles aiment se réchauffer au soleil. Heureusement, il y a des volontaires qui s’assurent que les gens puissent voir et s’approcher des tortues sans les mettre en danger, en établissant un périmètre de sécurité autour d’elles.
Nous avons eu de la chance, il y avait un mâle et une femelle sur la plage. Du coup, mon chéri était tout joyeux, lui qui adore les tortues!

20130706-160936.jpg

Ces « petites » bêtes restent là, quasi immobiles, des heures durant. Petites, pas vraiment en fait car je pense bien qu’elles doivent approcher le mètre de long. D’après la volontaire, elles restent couchées sur la plage jusqu’au coucher du soleil et une fois la nuit tombée, elles retournent vers le large et plongent à plus de 10 mètres. Ces tortues peuvent vivre jusqu’à 70 ans.
Pour les reconnaitre, la femelle a une queue plus petite et fine par rapport au mâle. Pour le reste, pas vu de différence. Elles sont juste trop choux!
Pour en savoir plus sur les tortues vertes ou aider à leur protection, visitez le site Malama na honu (= protégez les tortues).

Un peu plus loin, la ville sympathique de Haleiwa, à l’ambiance relax. Sur cette route se trouve Matsumoto’s, la meilleure adresse de l’île pour goûter une « shave ice », spectaculaire cône de glace pilée, typique d’Hawaii.
Je ne peux pas confirmer malheureusement car notre contemplation des tortues nous a fait perdre la notion du temps 😉

20130706-161314.jpg

Nous passons par l’intérieur de l’île pour retourner à Waikiki. En chemin, de jolis panoramas du coucher de soleil s’offrent à nous, ainsi que la vue sur les cultures d’ananas.

Et pour bien finir la journée, nous dînons chez Duke’s, le restau/bar en bas de notre hôtel. Déco simple, boiseries et couleurs chaudes, style surfer, musique live, l’ambiance est chaleureuse et dans la partie bar comme la partie restaurant, on mange très bien! Tout ça avec un cocktail bien sûr 😉


S.

photos ©juventina010

Nombreuses photos de la Winward Coast et du North Shore prochainement

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s