Protégez les océans

Alors, vous avez pu voir quelques photos de tortues dans mes posts précédents. J’ai aussi parlé des dauphins et poissons. Je voudrais vous en dire plus sur la vie marine hawaïenne mais également pousser un petit coup de gueule, dans le but d’informer et conscientiser à la prise de précautions.

Il est naturel de commencer par les tortues, que l’on peut considérer comme symbole de l’archipel.

Les tortues vertes, appellées Honu, sont vénérées par les Hawaïens. Animal sacré, honu est souvent considéré comme un protecteur personnel et apparait fréquemment dans les pétroglyphes ainsi que, de nos jours, dans les tatouages. Chez les anciens Hawaïens, les tortues de mer constituaient une source de nourriture onéreuse, mais leur capture et consommation étaient régies par un code tradionnel et religieux très strict.

Aujourd’hui, je l’ai déjà mentionné, les honu sont menacées et protégées par la loi fédérale. Cela signifie en clair l’interdiction de les capturer, l’obligation de ne pas s’en approcher trop près, et l’interdiction formelle de contact physique.

La protection des tortues et des mammifères marins me tient particulièrement à coeur. Du coup quand je suis témoin de certains comportements, je suis non seulement outrée, mais je sors de mes gonds. J’appelle donc au bon sens de chacun!

C’est clair que les tortues sont hyper chou et semblent innoffensives. Je comprends qu’en les voyant, on soit tenté de venir tout près les caresser. Mais s’il vous plait, les gens, un peu de respect pour la vie marine! Je suis dégoutée par la négligeance et le je m’en foutisme de certaines personnes! Ces animaux sont menacés et ce ne sont pas les panneaux et signes qui manquent répétant qu’il ne faut pas les déranger, au risque de compromettre leur survie! Et pourtant on voit tout le temps des gens s’approcher trop près, tendre la main, on a même engueulé une femme qui lançait des algues sur la tortue sous prétexte de vouloir la nourrir… On te donne encore la cuillère pour manger? Non! Je crois alors que les tortues aussi peuvent se nourrir seules!

On est passé pour des méchants parce qu’on a dit à une espèce de mini Barbie que c’était dangereux de s’approcher (elle s’avançait à quelques centimètres à peine). Mais j’en ai rien à faire moi de passer pour une rabat-joie! Tu aimes toi, quand tu dors paisiblement, qu’un inconnu vienne faire plein de bruit à côté de toi ou vienne te réveiller?
Pourquoi agir différemment avec les animaux?
C’est quand même pas compliqué de prendre une photo quelques mètres plus loin! La proximité, c’est augmenter le risque de transmettre bactéries et maladies, déranger leur habitude de vie et risquer de compromettre leur capacité à se reproduire.
Idem dans l’eau, si une tortue vient vers vous, admirez-la simplement, ne tendez pas la main et ne la pourchassez pas… Vous en profiterez et elle ne sera pas perturbée, tout le monde sera content!

Moi aussi quand j’étais petite, je faisais des pieds et des mains pour que mes parents m’emmènent voir les animaux au Sea World. C’est normal pour un enfant de vouloir approcher les animaux. On vous vend du rêve, on vous promet un contact privilégié, sans danger.
Mais la réalité de ces « parcs » dépasse complètement une fillette!
Il suffit pourtant de quelques explications pour éduquer les enfants à adopter un comportement responsable.

Les biologistes marins n’ont de cesse de mettre en exergue les méfaits de la captivité et des spectacles commerciaux dont font l’objet les animaux marins. Aujourd’hui plus que jamais!
Par exemple, les dauphins sont entraînés à utiliser une série de techniques qui peuvent aller jusqu’à la privation de nourriture… Les programmes en captivité rendent les animaux plus agressifs et réduisent leur espérance de vie. Je vous renverrai à un documentaire très dur mais l’un des meilleurs en la matière, The Cove, qui comprend notamment des témoignages d’un ancien dresseur devenu activiste (www.thecovemovie.com).

Les excursions promettant de nager avec les dauphins en liberté ne sont pas toujours davantage responsables. Certaines ne respectent pas la distance légale et permettent de plonger même lors de la présence de nouveaux-nés, ce qui est extrêmement déconseillé. Une organisation éco-responsable ne le permettrait jamais!

Avant de participer à des excursions ou rencontres avec les dauphins, ou à des observations de baleines en hiver, renseignez-vous bien sur les organismes afin de veiller à ne pas menacer les espèces.
Ici à Hawaii, il est fréquent de voir des dauphins à longs becs (spinner dolphins). Ceux-ci se nourrissent pendant la nuit et se rendent dans les baies protégées pour se reposer durant la journée. C’est pourquoi il est important de garder une distance si on les rencontre afin de ne pas les déranger ou les fatiguer.

L’homme constitue une menace pour l’environnement et pour les animaux. Parfois inconsciemment, simplement parce qu’on ignore ce qui peut nuire. Alors lorsque vous allez dans l’eau, faites attention.
S’il y a des panneaux explicatifs, ne les ignorez pas.

Idem pour le corail. Les récifs de corail d’Hawaii représentent 85% des récifs des USA. Mais le corail est fragile: le toucher, c’est le condamner! Prenez des précautions, portez un équipement, pourquoi pas une veste de plongée qui évitera le contact avec la peau (ce qui vous protégera aussi des coupures et infections qui y sont liées) et même un gilet de sauvetage. Légèrement gonflé, il aide les moins expérimentés à rester en surface et à éviter de toucher le corail par mégarde.
La pollution est un risque majeur également donc ne jetez pas vos déchêts sur plage svp!
Enfin, la pêche massive est une des causes principales de la dégradation des récifs et de la disparition de poissons. La quantité de poissons dans les eaux hawaïennes a diminué de 75% au cours du 20e siècle, en majeure partie à cause de la pêche ayant pour but le commerce de poissons d’aquarium.

Notre planète est précieuse et la vie marine est mise en péril par nos pratiques irresponsables ou notre manque de connaissances. Il ne tient qu’à nous d’adopter quelques règles de conduite afin de minimiser les dégâts!

Mahalo,


S.

 

Quelques photos de la vie marine hawaïenne (snorkeling à Oahu):

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cela n’a pas de rapport particulier avec Hawaii, mais pour ceux qui sont intéressés par la vie marine en général, je voudrais vous conseiller le film « Océans ». Un documentaire magnifique de Jacques Perrin sur ce vaste monde marin, mettant en exergue sa beauté, ses mystère et également ses menaces -> Lien IMDB

Publicités

5 réflexions sur “Protégez les océans

  1. Eh bien , ma Soph.,
    je ne te savais pas aussi « écolo » (dans le bon sens du terme ) , mais je te donne
    mille fois raison pour ton coup de gueule. C’est l’homme qui constitue le plus grand danger pour l’équilibre de notre planète => quand on voit par exemple les désastres écologiques provoqués sur les côtes bretonnes, normandes ou en Méditerranée , par des « marins » inconscients , et par la pêche intensive , il y a de quoi douter de la sagesse humaine

    Papa

  2. Je ne suis pas du tout écolo, même si j’essaye de faire attention à certaines choses et que mon comportement est plus écolo que certains hypocrites qui se disent l’être…
    Non, j’aime la nature, c’est tout! J’aime l’océan, j’aime les animaux. Si je sais qu’une espèce est en voie de disparition, je voudrai la préserver.
    La pollution est un sujet grave, mais à part faire attention à ne rien jeter sur les plages, en ce qui concerne l’océan, moi petit grain de sable ne peut pas grand chose. Ce sont les « professionnels » qui sont concernés…
    Par contre, en tant que nageuse dans le grand large, je sais que mon comportement peut avoir un impact sur la survie des organismes vivants.
    Faire attention à quelques règles simples de conduite, permet de profiter des merveilles sous-marines tout en les préservant.
    Bien sûr, il est possible de soutenir des actions de plus grande ampleur, c’est toujours bien de le faire, mais je ne suis pas toujours certaine de leur portée ou que les éventuels dons aillent bien là où on souhaite qu’ils aillent… mais ça c’est encore un autre sujet… Commençons d’abord par notre propre attitude, ça serait déjà pas mal!

    • bonjour , ma petite chérie
      j’ai bien compris tes réactions , et tu as raison de vouloir te battre pour que notre planète reste vivable

      Tu te souviens certainement de notre premier voyage aux States , ( tu avais je crois 8 ans ,tes 2 frères s’en souviennent => Maman et moi , nous essayames toujours , malgré que ce fut notre premier contact avec le nouveau monde , de respecter l »écologie de la Floride ( même si Orlando , Sea – Word , Miami , et le reste , c’est très touristique !! tu te souviens peut-être de mes mémorables remarques  » ? you don’t speek French ?  » => sauf quand on est tombé sur le « Native American  » => « ici , nous parlons parfaitement français , Monsieur  » => cela m’apprendra à respecter semper et ubique les « locaux  »

      Ce fut notre premier des 3 voyages que nous fimes ensemble , ma chérie , aux States ( et au Québec libre , ne l’oublions jamais !! ) => en ce temps là (de 1991 à 1995 ) , on ne se préoccupait pas encore beaucoup de l’écologie , mais je me souviens de nos 3 séjours aux States comme si c’était hier , et je suis heureux d’avoir pu t’inculquer un peu de ce que quiconque devrait avoir => le respect de notre planète

      PAPA

      • c’est tout à fait exact! j’ai beaucoup de souvenirs, même si moins du premier voyage.
        Je crois que ces 3 voyages ont complètement influencé ma vision du monde et m’ont donné le goût de l’aventure et de la découverte.
        Par contre, si je peux me permettre, fais attention à tes dates… En été 1991, je n’avais que 6 ans… Il me semble qu’il faut décaler un peu. Le voyage au Canada+nord US était en 1999 et j’en ai la preuve 🙂
        Cela ne change pas le fait qu’avant les années 2000, on parlait peu d’écologie à grande échelle.

  3. Soph ,

    moi ,j’avais l’impression qu’on avait visité , chaque fois à 2 ans d’intervalle , les States et que « Rivière du Loup  » , – ou était-ce  » Trois Rivières, , Gaspé , ou Percé – enfin c’était la magnifique GASPESIE , partie Nord du Québec – où ,Christian lui aussi doit s’en souvenir « cela grouillait d’activités  » ….. , on a quand même eu des souvenirs inoubliables (l’ île aux Fous de Bassan , tu te souviens ?, ) ,cela , ma petite chérie , je ne l’oublierai jamais , même si notre mémoire à Maman et moi , peut se tromper à 1 ou 2 années près
    Nous sommes tous les deux ( Maman et moi ) tellement heureux de t’avoir donné la chance de vivre , très jeune , des horizons lointains et te donner le goût des voyages , que tu partages merveilleusement avec Anthony

    PAPA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s