Mauna Kea: la porte des étoiles

Il est entre 18.00 et 18h30. Le ciel est un couvert mais on voit que ça se dégage peu à peu. Nous suivons les conseils des rangers et nous prenons le sentier de Pu’ukalepeamoa, qui grimpe sur un cône offrant de beaux points de vue sur le coucher du soleil. Mais nous bifurquons dans le sens opposé au sentier afin de grimper encore plus haut. C’est dur! Le froid, le vent, l’altitude me coupent le souffle. Nous devons nous arrêter souvent (*nous = moi*) car la pente est raide, et le sol rocailleux. Après peut-être 20 minutes qui me semblent des heures, les doigts gelés et le souffle court, nos efforts sont récompensés par le plus magnifique spectacle qu’il m’ait été donné de voir.

DSC_0743 (2)

Dans le silence le plus complet, nous contemplons le soleil qui entame lentement sa descente. Nous distinguons à peine le sommet à notre droite, ce qui nous donne l’impression d’avoir atteint les plus hautes sphères. La vue est imprenable sur les alentours. L’ombre du sommet de la montagne se déplace autour de nous, et seul les cônes volcaniques (dont le Pu’ukalepeamoa) émergent au-dessus des nuages.
L’astre d’or brille sur un tableau de couleurs: du bleu, du jaune, puis de l’orange, du rose… Les teintes changeantes surplombent une mer de coton.
Figés sur le toit du monde, nous sommes bercés par nulle autre mélodie que le chant du vent. Nous sommes émerveillés, fascinés même, par cette vision de la terre qui s’endort, témoins privilégiés du rituel de la nature. Ce spectacle me plonge dans la méditation… Regarder la vie, en silence, simplement, avec tous les mystères qui l’entourent… comment peut-on encore douter que la beauté existe?
Nous restons là, apaisés par un sentiment de solitude.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avez-vous déjà regardé un coucher de soleil jusqu’au bout? Vous n’avez jamais l’impression étrange que le soleil accélère sa descente lorsqu’il s’apprête à se fondre dans l’abîme?
Eh bien soudainement, ou trop abasourdis par ce que nous venions de voir, nous nous retrouvons presque dans l’obscurité, avec la descente à faire!
Nous nous encourrons en évitant quelques glissades et terminons dans le noir complet, pour la deuxième partie du spectacle de la montagne. Car ce n’était que le premier acte!

*****

A la station Onizuka, chaque soir, les rangers et des étudiants de l’université d’Hawaii offrent un programme d’observation des étoiles. C’est l’un des meilleurs endroits au monde pour voir les étoiles à l’œil nu, et bien mieux que le sommet (les cars des visites guidées redescendent d’ailleurs pour l’observation).
Ce programme est entièrement gratuit, et doué de commentaires informatifs mêlant la science, la connaissance de notre galaxie et la mythologie. Saviez-vous que les premiers Hawaïens s’orientaient en fonction de la position des étoiles? C’était surtout pour la navigation. Ils donnaient des significations aux étoiles: par exemple Arcturus qui est l’une des étoiles les plus brillantes de notre système solaire, porte un nom signifiant « l’étoile du bonheur ».

Plusieurs télescopes étaient installés afin de voir de près la Lune, Vénus, Saturne ainsi que des étoiles et même une nébuleuse!
Ensuite, une des rangers nous a montré à l’œil nu de nombreuses constellations. Outre la Grande Ourse que nous pouvons souvent voir chez nous, nous avons vu la Croix du Sud. Hawaii est le seul endroit des Etats-Unis où on peut la voir entièrement (c’est une constellation de l’hémisphère Sud).
En fait, on peut voir les étoiles de l’hémisphère nord n’importe où au nord de l’Equateur. Mais Hawaii étant situé à proximité de l’Equateur, on peut y voir 80% des étoiles de l’hémisphère Sud! Nous avons vu la Croix du Nord, Lyra et Hercules avec l’étoile Vega (étoile similaire à notre soleil), et plusieurs constellations du zodiaque, dont la Vierge, Saggitarius, Leo et la constellation du Scorpion. A part peut-être le scorpion, il faut quand même pas mal d’imagination pour se représenter les formes du zodiaque (à se demander ce qu’ils avaient consommé les astronomes de l’époque…).
Nous avons également vu le centre de la Voie Lactée, qui ressemble à un nuage d’étoile voilé. C’est juste incroyable! Je n’en reviens pas d’avoir pu observer tout cela en une soirée, à l’oeil nu. Ce fond noir rempli de points scintillants, plus ou moins petits… c’est magique!

Nous sommes encore restés un peu admirer les étoiles à la fin du programme et tous les soirs suivants, par temps clair, je n’ai pu m’empêcher de lever les yeux vers le ciel à la recherche de toutes ces merveilles.

J’ai appris énormément de choses sur la composition du ciel, les étoiles et leur brillance, les supernovas, les trous noirs, etc. Mon homme m’a promis un post explicatif détaillé de tout ça mais je ne sais pas le temps le permettra. Et je n’ai pas réussi à prendre de photos nettes du ciel. Alors en lot de consolation, je vous mets une petite photo du site de l’Onizuka Visitor Station. Je vous invite à visiter le site si les mystères de l’espace vous intriguent.

stargazing

Sur ce, je m’envole voir Morphée et rêver d’étoiles filantes (plus romantique que parler de météores:p).

S.

photos ©juventina010

Publicités

Une réflexion sur “Mauna Kea: la porte des étoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s