Mauna Kea

Après notre petit tour par la Waipio Valley, direction les sommets hawaïens: le Mauna Kea. Notre route traverse une fois de plus des paysages changeant vers la ville sympathique de Waimea. Autour, Hawaï dévoile un visage inattendu: de verts pâturages, où sont élevés vaches, moutons et chevaux. Nous sommes au pays des cowboys et du bétail. Les ranchs sont basés tout autour de la ville. Eh oui on est bien toujours à Hawaii! Comme quoi, ces îles sont loin d’être réduites aux plages et aux cocktails!
Pour ceux qui en douteraient encore, attendez de voir le Mauna Kea. Nous arrivons sur les flancs de la montagne, laquelle n’échappe aucunement à cette diversité écologique caractéristique de l’île. Les différences thermiques et pluviométriques donnent naissance à des écosystèmes variant à mesure que l’on prend de l’altitude. Ainsi, au niveau le plus bas, les terres servent plutôt à l’agriculture, aux fermes et pâturages. En progressant vers les hauteurs, les terres en friches et pâturages font place à la forêt. Enfin, à l’approche du sommet, les arbres disparaissent et la roche volcanique devient omniprésente. Le climat en haut est de type alpin. Le froid extrême et la neige fréquente en hiver rendent difficile le développement végétal.

Nous arrivons au plus haut point atteignable en simple véhicule, au Onizuka Visitor Station, à 2800 mètres d’altitude.
Le sommet, situé à 4267 mètres d’altitude, est atteignable à pied si on démarre tôt, ou bien avec certains 4×4. Là haut, il y a 40% d’oxygène en moins qu’au niveau de la mer. Et comme on peut parcourir les 4000 mètres très rapidement en voiture, les dangers liés à l’altitude sont particulièrement importants. Il est d’ailleurs recommandé de rester à la station d’information pendant minimum 30 minutes à 1heure afin de s’acclimater.
Dans mon cas, il a fallu environ 1 heure pour me sentir bien, prise de nausées et d’étourdissements, sans compter le froid. Mais heureusement, on était équipé de vêtements chauds.

Et surtout, il est possible d’attendre dans la station, une petite salle modeste mais truffée d’informations intéressantes. On y diffuse d’ailleurs un documentaire sur le sommet, les randonnées possibles, la mythologie, ainsi que la faune et la flore locale. Il y a aussi un petit magasin avec de nombreux articles liés à l’astronomie (livres, projecteurs muraux, téléscopes). On peut y acheter des vêtements et boissons chaudes, et… dans la catégorie insolite, de la nourriture déshydratée comme la « glace des astronautes ».

Outre sa masse imposante, le Mauna Kea est un lieu exceptionnel car ici convergent nature, spiritualité et science. Sa hauteur et son isolement en plein Océan Pacifique en ont fait un lieu privilégié de l’astronomie. Au sommet se situent les observatoires, qui avec leur forme en dôme, font penser aux villes futuristes des ouvrages de science-fiction. Ces observatoires comptent parmi les télescopes les plus perfectionnés au monde!
A part ça, et bien sûr l’accomplissement d’avoir foulé le sommet, le plus beau spectacle de la montagne est donné plus bas, au niveau de la station Onizuka: le coucher de soleil et l’observation des étoiles!

S.

photos ©juventina010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s