La fin du périple – West Maui

Dernier jour complet sur l’île. Nous en profitons pour explorer les récifs de cette partie Nord-Ouest de Maui. Journée à la plage donc, avec une matinée à Kapalua Bay, une jolie plage mais très fréquentée. Ici, les familles du continent viennent passer leurs vacances à se dorer au soleil ou à faire trempette.

DSC_0241 (4)
L’après-midi, nous décidons de chercher un coin plus tranquille. Nous le trouvons à quelques minutes en voiture, dans un endroit appelé Mokulela Bay : grande étendue de sable, ce lieu est peu connu et donc peu fréquenté. Il y a beaucoup de vent, ce qui est un peu gênant à cause du sable qui vient nous gratter la peau, mais au moins, on n’a pas trop chaud. La mer est assez agitée donc on ne va pas trop nager.

Honolua BayEnfin, nous nous attardons à la magnifique Honolua Bay, juste derrière Mokulela Bay.
Un chemin descend à travers les arbres, pour donner place à une baie protégée des vents et courants. Pas de plage de sable, seulement des cailloux, mais il est possible de se trouver un petit coin. Il y a plus de monde ici qu’à la baie voisine, sans doute parce que les fonds marins sont magnifiques. Bonne visibilité, et les poissons sont partout dès que l’on met les pieds dans l’eau. De nouveau, on retrouve nos petits poissons perroquets et les poissons jaunes ou noirs habituels. Mais on découvre encore des espèces. J’adore !
Sur le bord, on est souvent approchés par les oiseaux (moineaux et cardinaux surtout) qui n’ont pas peur de venir juste devant notre nez, ainsi que par les poules et coqs sauvages. C’est normal à Hawaii 😉

L’historique village baleinier

Nous passons notre soirée à Lahaina, le centre touristique de l’île.
Ancien village de pêcheurs, Lahaina fut à l’origine la capitale d’Hawaii, avant que celle-ci ne bouge à Honolulu en 1845. C’était le plus important port de baleinier du Pacifique, à une époque où la chasse à la baleine était à son apogée. La ville embrassa la nature turbulente des baleiniers, en ouvrant des bars, halls de dance et bordels. L’industrie de la chasse à la baleine a commencé à s’essouffler dans les années 1860, avec l’arrivée de la canne à sucre, qui deviendra la principale source d’économie jusqu’à la montée du tourisme près d’un siècle plus tard.

Aujourd’hui, les lois protègent beaucoup mieux les espèces et la chasse à la baleine est interdite ! Lahaina a par contre gardé l’influence des missionnaires, baleiniers et de la royauté hawaïenne dans l’architecture de certains édifices. La rue principale, Front Street, est constituée d’une succession de boutiques branchées, restaurants/bars et galeries d’art. Les façades en bois lui confèrent une atmosphère chaleureuse, dans laquelle on aime flâner. Il y a également pas mal de boutiques sympas vendant des produits locaux. C’est gai de s’y rendre pour respirer les parfums de noix de coco, de mangue ou d’ananas. Objets en bois, cosmétiques, ou petites douceurs (mmmh cookies coco et noix de macadamia enrobées de chocolat), il y a là de quoi faire les achats souvenirs de dernière minute.

L’endroit à ne pas manquer de Lahaina, c’est le Banyan Tree Square. Ce lieu va ravir les petits et emmener les adultes à leurs souvenirs d’enfance, quand on gambadait dans les bois et qu’on se prenait pour Tarzan à grimper aux arbres. Un arbre banyan, originaire d’Inde, fut planté le 24 avril 1873 afin de marquer le 50e anniversaire de la première mission protestante à Lahaina. Aujourd’hui, le banyan est devenu une forêt à lui tout seul. En grandissant, l’arbre a créé 16 troncs principaux et une multitude de branches horizontales, et couvre environ 0,3 ha du parc (le square fait 0,8 ha). Il s’agit du plus large arbre banyan des Etats-Unis. C’est un endroit insolite et sympa pour une petite halte.

DSC_0307 (4)

Si vous avez la chance d’aller à Lahaina en hiver, par contre, rendez-vous au port pour une petite croisière d’observation des baleines, car elles reviennent sur les côtes ouest de Maui pour donner naissance.

La fin d’une aventure, le début d’une autre

Le lendemain, avant de quitter cette île merveilleuse, nous nous baladons une dernière fois à Lahaina. Nous retournons au condo pour chercher nos valises et respirons une dernière fois l’odeur saline. Nous prenons une photographie mentale de cette vue, saluons nos copines tortues, présentes une fois encore devant notre condo, comme venues nous dire au revoir. Et nous partons vers l’aéroport, tristes, bein oui, mais tellement heureux de tous ces souvenirs que personne ne pourra jamais nous enlever.

Mahalo à tous ceux qui nous ont aidé à réaliser ce voyage, et mahalo aussi à vous qui avez suivi notre aventure hawaïenne.

J’écris à présent, 4 mois après le départ, 3 mois après un retour mouvementé. Et aujourd’hui encore, quand je replonge au cœur de ce voyage, j’ai le cœur qui palpite de joie. La joie de ces paysages magnifiques, de ce peuple simple et chaleureux, de ce style de vie « sans soucis », de ces terres sauvages, de ces animaux incroyables, de ces parfums exotiques…  J’espère que grâce à mon récit et à mes images, vous aurez découvert un archipel bien plus riche et varié que l’on peut imaginer. Hawaii rassemble presque tous les types de paysages, mais bien plus que les décors de rêve, c’est une culture à part entière, et une manière de vivre, une manière d’être. J’espère pouvoir appliquer un peu dans mon quotidien, cet « Island Style ».

« Hawaii is not a state of mind, but a state of grace », P. Theroux

Tout cela me laisse rêveuse, heureuse, consciente de la chance que j’ai mais aussi consciente que le monde est à portée de celui qui s’en donne les moyens. D’autres projets vont peut-être ralentir mon rythme de voyage un temps, ou modifier ma façon de voyager, mais ils ne m’empêcheront jamais de faire mes valises.
C’est pourquoi, je vous dis à très bientôt!!

S.

photos ©juventina010

« Aloha, farewell, (…) until we meet again… » (la chanson de Lili’uokalani)

Publicités

2 réflexions sur “La fin du périple – West Maui

  1. Mahalo O, Wondering Wanderer. Sad to read the end of this story. I’m sure that this story book will be of comfort during the long winter months to come. Of comfort, but also of inspiration; to never forget how life-changing travelling really is. how deep an impact new cultures and ways of lives leave on our own soul.
    Looking forward to your next adventure.
    Don’t let us wait to long.
    And.. just an idea, ;aybe you canc reate a blog re your other projects, and link it to this one?
    A fan.

    • Thank you so much dear Ecogourmande!
      I will never forget and never stop reflecting on those beautiful life experiences that are my travels. And don’t worry, I have other upcoming articles in store 😉
      I would actually love to create another blog on various projects of mine but to be honest, I have a hard time finding the time for one blog already. Time is so precious and flies, I feel like those quiet moments where I can just sit and write are less and less frequent so for the moment, I’m making the most out of this blog. But I sure hope I can share other stuff in the future, not travel-related… I have a lot of inspiration 😉
      But first I’m gonna get inspired by your own exeperience.
      Take care 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s