Weekend à Dublin

Parmi toutes les villes que j’ai eu le bonheur de visiter, la dernière en date fut Dublin. Mon cœur est plein de nostalgie en pensant à la belle Erin, dont je rêve de découvrir les terres sauvages et verts pâturages. Heureusement, j’ai (espérons-le) de nombreuses années devant moi pour profiter de quelques séjours en Irlande.

Source: Avoya Travel

Source: Avoya Travel

Cela faisait longtemps que j’avais envie de découvrir la ville de mon groupe fétiche, U2. Pourtant c’est un peu par hasard qu’un weekend dans la capitale irlandaise s’est décidé. Nous avions encore une carte cadeau de Mr & Mrs Smith, offerte au Noël dernier par mon frère et ma belle-sœur. Elle allait bientôt expirer et nous ne pouvions pas nous permettre un voyage long ou luxueux. On s’est dit qu’un petit weekend pas loin et pas cher serait facile à réaliser à Dublin. Avec Ryan Air, compagnie low cost locale, on voyage sans payer de taxes (à 30€ l’aller-retour, ça vaut la peine !). Et franchement, étant en plein travaux dans notre future maison, ce petit break loin de tout fut accueilli comme une aubaine. Par contre, l’inconvénient de la compagnie low cost, ce sont les risques de mauvaises surprises. Les horaires, en l’occurrence. Nous sommes arrivés avec plus d’une heure et demie de retard à Dublin, et du coup, le temps de poser nos valises, de nombreux musées étaient proches de la fermeture. Mais enfin, ce n’est pas très grave, car franchement, ce que j’ai le plus aimé à Dublin, c’était marcher, flâner dans les parcs et dans les rues. Il est assez facile de s’orienter dans la ville, car elle est divisée de manière naturelle par un fleuve, la Liffey. Le nord est un peu considéré comme la banlieue de Dublin et est peu recommandée. Les principales « attractions » de la ville sont concentrées sur la rive sud. On y retrouve notamment l’université et les restes de l’époque médiévale, le quartier de Temple Bar où se concentrent bars, restaurants branchés et galeries d’art, le quartier ouvrier des Liberties avec la brasserie Guinness ou encore le quartier géorgien. Et tout ça se visite assez facilement à pied car la capitale est de taille humaine. Les bus sont pratiques aussi et circulent tard. Et au pire, vous ne manquerez jamais de trouver un taxi pour vous ramener à bon port, car ils sont partout. Du jamais vu !

Source: Pinterest

Source: Pinterest

Pendant deux jours et quelques heures, cap sur cette ville moderne, jeune et contrastée, dont on pourrait aisément établir des parcours à thème : historique, littéraire, verte, ou by night. On se laisse vite tenter par un verre de bière noire, quelques chants, et la découverte du patrimoine laissé par les écrivains.

« Tu boiras et tu liras »

S.

photos ©juventina010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s