L’Istrie: Pula

La belle Istra Nous sommes depuis quelques jours en Istrie, la région au nord-ouest de la Croatie. L’Istrie (ou Istra pour les locaux) est une péninsule triangulaire qui s’avance dans la mer Adriatique. Les paysages côtiers alignent des criques rocailleuses aux eaux limpides et une succession d’îlots. En bord de mer, on se sent parfois en Italie avec des villes aux vestiges romains, vénitiens et médiévaux, témoignant des influences des occupations passées. image Les habitants parlent d’ailleurs encore souvent l’italien dans cette région limitrophe. Dans les stations balnéaires par contre, on entend surtout parler allemand. Je suppose que les touristes allemands affluent en haute saison. L’intérieur du pays est plus verdoyant et bucolique, avec des collines et villages ruraux, qui ont donné à la région le surnom de « Toscane croate ». On ajoute à ça une gastronomie au top, constituée de spécialités de la mer, de truffes, de mets proches de la cuisine italienne, ainsi que d’une large gamme de vins. Pula Si comme moi vous aimez les vieilles pierres et l’histoire, la région devrait vous plaire. On a commencé notre exploration par la ville de Pula, au sud de l’Istrie.

20140609-001017.jpg

D’après la mythologie, la naissance de la ville serait liée à la quête de la Toison d’or et de Jason et les Argonautes. Les Colchidiens qui poursuivaient Jason ayant récupéré la fameuse Toison d’or, n’osaient pas rentrer en Colchide faute d’avoir pu le capturer. Et c’est ainsi qu’ils préférèrent s’installer et fonder la ville de Pula. Riche en vestiges, Pula possède plusieurs monuments romains. On ne les découvre pas directement quand on vient par la mer. Car le long de la mer, on découvre le port et le chantier naval, un décor un brin austère. On est loin de s’imaginer que juste derrière se trouve un autre monde, la vieille ville, ses places, ses ruelles pavées, l’animation des cafés et des boutiques toursitiques, et les vestiges de l’empire romain.

La place principale où se trouve l’hotel de ville était à l’époque le Forum. Le Forum était alors entouré d’arcades. Aujourd’hui, le seul vestige encore visible de l’époque romaine est le Temple d’Auguste. Il y aurait eu juste à côté un temple identique érigé en l’honneur de Diane. Les deux temples encadraient le Capitole. Le temple de Diane fut intégré dans l’hotel de ville qui fut construit au 13ème siècle. Enfin, la grande star de Pula, et de toute l’Istrie, est l’amphithéâtre romain. Construit sous l’empereur Auguste, l’amphitéâtre était destiné à accueillir les combats de gladiateurs et pouvait contenir jusque 20.000 spectateurs. Il est entièrement constitué de pierre calcaire et s’élève sur 3 étages. Il est d’autant plus spectaculaire qu’il est incroyablement bien conservé, surtout quand on sait que la région a fait l’objet de nombreuses invasions (autrichiens, italiens, etc), de tremblements de terre, etc.

Nous avons visité les lieux juste avant la fermeture au coucher du soleil alors que la lumière pénètre dans les arches, ce qui rend le décor encore plus impressionnant. Aujourd’hui, on y joue des concerts et, tous les étés, c’est ici que se tient le festival du film de Pula.

S.

photos ©juventina010

A voir aussi en Istrie:

Porec

Publicités

Une réflexion sur “L’Istrie: Pula

  1. Pingback: Porec | The Wondering Wanderer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s