Zadar

Direction la côte dalmate

Nous quittons la belle Istrie en direction du sud. Deux jours de longs trajets nous attendent avec la fameuse Dubrovnik en point de mire.

Après 340 km dans un paysage montagneux, nous faisons halte au nord de la côte dalmate, à Zadar.

On the road

On the road

Zadar est une ville au passé marqué par les occupations et la guerre. Durant le règne vénitien, furent construits les remparts de la ville pour se protéger lors des fréquents affrontements entre Venise et la Turquie. Après la chute de la république de Venise, Zadar passa sous le règne autrichien puis fut administrée aux Italiens. Pendant la guerre, la ville fut occupée par les Allemands et bombardée par les alliés. Plus de 60% de la vieille ville fut détruite. Elle fut entièrement reconstruite selon l’implantation d’origine des rues, mais on imagine que sans ce bombardement, sa splendeur aurait pu rivaliser avec Dubrovnik.
La ville deviendra yougoslave en 1947. Elle fut à nouveau assiégée en 1991 durant la guerre de Yougoslavie, et bombardée par les Serbes. Mais depuis, elle a émergé comme l’une des villes les plus dynamiques de Croatie.

Ville aux églises

Aujourd’hui la ville possède plusieurs musées intéressants et de nombreuses ruines romaines. Suivant un tracé typiquement romain, elle est traversée par deux axes principaux qui se croisent au niveau du forum. La ville n’est pas très grande et pourtant on y trouve 40 églises! Et c’est vrai qu’on tombe sans arrêt sur des lieux de culte bien que certains aient un autre usage aujourd’hui. Zadar possède la plus grande cathédrale de Dalmatie, la cathédrale Sainte-Anastasie.

Par contre, je trouve Zadar moins jolie que d’autres villes car d’élégants bâtiments avoisinent des blocks modernes plutôt froids. Il vaut malgré tout la peine de passer dans la vieille ville.

Merveilles modernes

Zadar possède surtout deux merveilles architecturales uniques et immanquables si on passe dans les environs: l’orgue maritime et la Salutation du Soleil.

Conçue par l’architecte local Nikola Basic, l’orgue maritime est un système ingénieux de tuyaux et de sifflets situés dans un escalier de pierre perforé qui descend dans la mer. Le mouvement de la mer envoie de l’air dans les tuyaux et le mécanisme crée des sons mélodieux remarquables. L’effet est hypnotisant, il faut l’entendre pour le croire! Le volume des notes s’accroit par temps agité ou au passage des bateaux.

Orgue maritime

Orgue maritime

Juste à côté de cette merveille sonore, au bout de la promenade, se trouve la Salutation du Soleil, une autre création rocambolesque et formidable de l’architecte Basic.
Il s’agit d’un cercle de 22 mètres creusé dans les pavés, et rempli de 300 couches de verre, qui fonctionnent comme des panneaux photovoltaïques. Pendant la journée, les plaques de verre collectent l’énergie du soleil. A la tombée de la nuit, le cercle s’illumine, produisant, ensemble avec l’orgue, un show de son et lumière naturel et trippant. Le cercle collecte même assez d’énergie pour fournir le courant servant à éclairer le port.

Le coucher de soleil est également un bon moment pour y aller. La lumière qui se reflète dans le cercle de verre offre un spectacle surprenant pour les yeux car on y voit danser les ombres des passants comme dans un miroir. J’adore!
Le coucher de soleil rougeoyant sur la mer Adriatique est également splendide. Puis viennent les illuminations du cercle comme un sol de disco.

C’est à voir!

Près de Zadar, on apprécie également la baignade du côté de Diklo.

S.

photos ©juventina010

Publicités

Une réflexion sur “Zadar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s