Le parc national de Krka

Le jour suivant se lève sous la grisaille mais le temps est sec. Nous prenons la direction du parc national de Krka.

skradinski buk

Conseillé dans nos guides ainsi que par notre amie croate, le parc est une énième merveille naturelle du pays. Il s’étend sur 109 km², suivant la rivière Krka, et résulte d’un processus géologique permanent. Tout au long de son cours, la rivière a entaillé le plateau karstique en une série de cascades spectaculaires. L’érosion des falaises et du lit de la rivière, combiné à la calcification des plantes aquatiques, a provoqué un dépôt de sédiments en créant des barrières naturelles de pierre poreuse que l’on appelle travertin. Avec la poussée des eaux, ces barrières de travertin cèdent, formant de nouvelles cascades.

DSC_0827

Nous nous rendons en voiture au petit village de Skradin, l’un des deux points d’accès au parc. Les ruelles grouillent de magasins et cafés, où s’agglutinent les touristes. Le village est niché au fond du lac Prukljansko jezero, en bord de Krka. Au petit port, il y a un embarcadère depuis lequel on prend le bateau qui traverse le lac jusqu’à l’entrée du parc.

Nous marchons à peine quelques mètres et déjà nous arrivons aux chutes Skradinski buk, les principales du parc. Sous forme de multiples gradins, ces chutes tombent violemment dans un vaste bassin. Contrairement à Plitvice, ici on peut se baigner, mais il est interdit de s’approcher trop des cascades étant donné leur puissance bien visible. C’est le seul endroit du parc où la baignade est autorisée.

Ensuite, on suit une balade de quelques kilomètres sur des passerelles en bois. On déambule à travers un paysage gorgé d’eau, sans se soucier des quelques gouttes de pluie qui viennent nous rafraîchir. L’eau est partout: tantôt sous forme de mares calmes où vivent de vastes plantes, tantôt sous forme de rapides qui courent sur la roche ou de ruisseaux qui zigzaguent entre les arbres. Plusieurs endroits nous offrent des panoramas exceptionnels sur la vallée.

La nature est reine. De jolies libellules bleues viennent virevolter autour des herbes hautes. Le gazouillis des oiseaux et le coassement des crapauds s’ajoutent au bruissement des branches d’arbres pour créer un ensemble vivace et une mélodie naturellement apaisante. A certains endroits, des agricultrices locales viennent vendre de délicieuses cerises et des amandes fraiches.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le chemin forme une boucle et s’achève aux chutes Skradinski buk. On admire une dernière fois les puissantes coulées d’eau brumeuses avant de retourner à Skradin.

En tout cas, une visite ici vaut vraiment la peine, peu importe les conditions météo. On a adoré autant que Plitvice !

S.

photos ©juventina010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s