Marrakech #2: Les souks

Pour mon deuxième billet sur Marrakech, je vais vous présenter un des éléments les plus représentatifs de la ville: les souks.

Jemâa el-Fna

Il devait être aux alentours de 17.30 lorsque nous avons rejoint la place Jemâa el-Fna.
Nous avons découvert un lieu totalement différent du premier jour. Alors que dimanche matin c’était plutôt calme, en fin de journée la place grouille de monde. Les calèches sont enfilées les unes après les autres alors que leurs conducteurs essayent d’apater les touristes.

Les locaux et touristes tentent de se frayer un chemin alors que des foules s’agglutinent autour des spectacles de rue: charmeurs de serpents, dresseurs de singe, femmes qui dessinent sur vous au henné.
Je n’ai pas osé prendre beaucoup de photos car on est rapidement abordé pour poser avec les singes, pour acheter des babioles ou par de jeunes Marrakchis qui vous indiquent le chemin moyennant quelques dirhams. Car ici tout se monnaye.

De la fumée s’échappe de gargotes ambulantes qui présentent à manger pour quelques dirhams. On n’a pas osé. Plus attrayant par contre, au milieu de la place, les jus d’oranges pressées pour 4 dirhams seulement.

C’est le souk

Nous prenons ensuite la direction des souks sans trop savoir dans quelle direction aller. Je voulais suivre l’itinéraire de mon guide mais il est très rare de repérer une pancarte indiquant le nom du souk, alors on avance à l’aveuglette. Epices, babouches, caftans, tapis. Il y a de tout.

Par où on passe, des marchands ont dèjà fermé et tout ce que je sens est la poussière qui me pique les narrines. Plus on avance et plus je perds la notion de l’espace. Outre la diversité de ce qu’on trouve, c’est surtout cette incapacité à me repérer qui me fait prendre concience de tout le sens du mot « souk ». Désordre, dans le Larousse.
Je deviens plus préoccupée par les mobylettes qui passent de tous les côtés manquant de peu de nous heurter que j’accélère le pas. Je n’ai qu’une envie, sortir de ce dédale au plus vite.

Nous arrivons à une petite place avec une mosquée (Mosquée Mouassine), et je sens qu’on retrouve la place Jemâa el-Fna.

Nous repartons dans d’autres souks, les souks berbères (selon les dire d’un local). On retrouve les palettes colorées des babouches, les parfums de canelle et autres épices mais aussi les tanneurs, les artisants. On voit même les artisans faire, avec leurs machines à coudre ou tapant le fer.
Caftans, poteries, services à thé. On est dans la caverne d’Ali Baba.
Lampes orientales, bijoux, finalement tout ça donne envie de flâner un peu.

On s’est même pris au jeu des négociations et monsieur a réussi à me dégoter de belles babouches fushia, à presque moitié prix. J’avais tenté un coup de maître en négociant très bas mais, je ne sais pas pourquoi, le vendeur s’est tourné vers mon mari en rigolant et a préféré négocier avec lui. Pfff je suis sûre que j’aurais pu avoir un meilleur prix. En tout cas ce fut divertissant 😉

Après on s’est étonné de suivre un gars vers une coopérative de femmes vendant des produits à base d’huile d’argan. On a cédé après l’avoir semé par 2 fois. Finalement ce fut plutôt sympa car on a découvert les produits culinaires et cosmétiques ainsi que son secret pour préparer un bon thé à la menthe (reste à tester).

Retour vers les tambours de Jamâa el-Fna en humant les parfums envoutants de safran et de cumin qui se dégagent des gargotes.

Finalement les souks, ça n’a pas trop bien commencé, mais ça s’est bien terminé. Ce fut une expérience que l’on est pas prêt d’oublier.

« L’ordre est le plaisir de la raison: mais le désordre est le délice de l’imagination. »
(Paul Claudel)

S.

photos ©juventina010

A lire:
Marrakech #1: La Koutoubia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s