Les pistolets

Aujourd’hui, j’ai envie de vous présenter quelque chose bien de chez moi: le pistolet.

Les pistolets, ce sont des petits pains ronds, typiquement bruxellois, avec une légère fente au centre, que l’on déguste au petit déjeuner avec du beurre ou de la confiture. On peut aussi le garnir de charcuterie, de fromage ou d’américain et le déguster comme un sandwich à midi.


Et en ce dimanche matin, j’en avais une furieuse envie!
Le pistolet, c’est un des pains que je préfère. Craquant à l’extérieur, moëlleux à l’intérieur, il est savoureux et sa mie est super légère. Et puis le pistolet m’évoque les souvenirs d’enfance quand j’accompagnais mon papa à la boulangerie le dimanche matin. Un des moments de la semaine que je préférais.

Mais, il vient d’où ce petit pain?

On attribue le pistolet à la Belgique, et principalement à Bruxelles, même si on en trouve partout dans le pays. Difficile par contre de trouver l’origine de son nom.

Après plusieurs fouilles, je remarque qu’il n’y a aucun consensus sur la question. Certains attribuent l’origine du mot « pistolet » au latin pistor, qui signifie « meunier ». Le sens aurait dérivé avec le temps pour désigner le boulanger et puis son produit.
Sur le site de Pistolet original (célèbre épicerie du quartier bruxellois du Sablon), son nom « viendrait de son prix, une pistole, ancienne pièce de monnaie mais la pistole valait bien plus qu’un petit pain… ». L’origine restera donc un mystère, bien qu’une chose est certaine, le pistolet est belge. Et on en est fiers 🙂

J’ai donc cherché une recette, surtout que je venais d’acheter du mélange à levain chez Mmmmh.

Ma recette:

Pour 8 pistolets:
500g de farine de blé
25g de levain
10g de sel
33cl d’eau tiède (entre 20 et 25°C)

Mélangez tous les ingrédients. Une fois que tout est bien amalgamé, il faut commencer à pétrir (à la main ou avec le robot) pendant au moins 10 minutes. La pâte est prête lorsqu’elle ne colle plus et se déchire moins.

Ensuite, faites une boule avec la pâte et couvrez à l’aide d’un torchon propre. Laissez reposer 10 minutes.
Pendant ce temps, préchauffez le four à 50°C. Éteignez le four une fois qu’il est chaud.

Ensuite, il faut former 8 boules de pâtes identiques. Pour ça, farinez légèrement votre plan de travail. Prenez une petite quantité de pâte, étirez-là légèrement et rabattez les bords vers le centre. Ensuite il faut bouler la pâte: travailler la pâte avec le creux de la main pour lui donner une forme de boule (il suffit de rouler la pâte en se servant de la paume).
Placez les boules sur une plaque de cuisson. Posez le torchon dessus et mettre au four. Laissez reposer pendant 1 heure.

Lorsque la pâte a doublé de volume, sortez les petites boules du four et préchauffez à 230°C avec un récipient d’eau dans le fond. Faites une entaille au centre des boules de pâtes.

Enfournez pendant 5 minutes. Après les 5 minutes, baissez la température du four à 220°C et laissez encore cuire 10 à 15 minutes (jusqu’à ce qu’ils aient une belle coloration).

Sortez du four et laissez refroidir sur une grille.
Ils doivent être croquants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur.

Mes pistolets étaient délicieux, mais la mie un peu dense, comme un pain de campagne. Je ne sais pas si c’est dû à l’utilisation du levain, au type de farine ou à un manque de repos de la pâte… La prochaine fois j’essayerai avec de la levure sèche (à délayer alors dans une partie de l’eau tiède avant de tout mélanger et de pétrir).
Il existe aussi pas mal de recettes à base de lait. A essayer.

 

S.

photos ©juventina010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s